Fosse aux oies

Gaensehaefel

A Vienne aussi, au début du 20e siècle, il y avait une forte demande pour des produits de qualité. noble pâleur – obtenue sous des parasols – la règle de beauté. L’Église comme les médecins étaient d’accord pour exposer le moins de peau possible au soleil. Mais Florian Berndl est arrivé. Né dans le Waldviertel, fils d’une sage-femme qui connaissait la nature, il est arrivé à l’hôpital général de Vienne en tant qu’infirmier et a compris : L’homme a besoin de soleil, d’air et d’eau pour rester en bonne santé.

Les Viennois en avaient effectivement peu à l’époque. Les logements étroits et tristes, les longues heures de travail et le manque d’hygiène ont eu raison de la population viennoise.

Lors de ses randonnées, il a remarqué une île sur le Vieux Danube , qu’il a pu louer en 1900 pour 15 florins par an . Il s’y est installé avec sa femme et ses fils dans une hutte de paille et a commencé à mettre en pratique ses idées sur un mode de vie naturel. La liberté du corps et de l’esprit était sa devise.

Moyennant un droit d’entrée, on pouvait profiter avec lui de bains de sable, d’enveloppements de boue, de bains thérapeutiques aux herbes ou de massages, de pédicures et de lavages . Une sorte de cure et de soins corporels étaient proposés par le biais de cartes postales et de prospectus imprimés spécialement pour l’occasion. Les disciples de Berndl, hommes et femmes, étaient de plus en plus nombreux à prendre des bains d’air et à se rafraîchir ensemble dans le Vieux Danube, vêtus de ce que l’on appelle des « vêtements de moralité », un simple short pour lui, une chemise tombant librement pour elle ou même en tenue d’Adam ( !).

Il n’a pas fallu longtemps pour que l’honorable société viennoise s’indigne des activités scandaleuses et immorales du Gänsehäufel. Là où les paysans faisaient paître leurs oies, une station thermale avait désormais vu le jour et devenait de plus en plus confuse. Il était devenu presque chic de se présenter à la

« L’île du péché », en dépit de la morale de l’époque et de l’ouverture d’esprit moderne.

Lorsqu’il a vendu des rafraîchissements au public sans pouvoir présenter de permis, la ville a rapidement annulé son bail en 1905. En 1907, l’ancien paradis naturel était devenu une plage publique . Berndl est revenu comme surveillant de baignade.

Il fonda encore le premier lotissement de jardins familiaux sur le Vieux Danube et l’appela « Nouveau Brésil ». Mais le projet lui échappa et la « Erste Wiener Lust- und Nutzgartenverein » (première association viennoise de jardins d’agrément et d’utilité) se mit à son compte. Berndl est d’abord devenu maître-nageur au Gänsehäufel, puis surveillant du centre de repos pour enfants qui y a été construit et qui accueille des enfants malades et dans le besoin. Malgré l’interdiction, il a continué à pratiquer ses méthodes de guérison naturelles originales, ce qui s’est soldé en 1913 par une condamnation pour pratique de la médecine curative et a entraîné son licenciement et sa délogation .

Le Gänsehäufel est devenu la piscine préférée des Viennois. 46.000 m² de prairie, une plage de sable de 305 m de long, des chaises de plage chics, des toboggans aquatiques et des appareils de gymnastique étaient proposés. Le bain avait été conçu pour accueillir 600 visiteurs. Souvent, le drapeau bleu était déjà hissé au Praterstern pour indiquer qu’il ne servait à rien de continuer le voyage : les bains étaient déjà pleins.

La carte de baignade s’achetait déjà sur la rive de Kaisermühln. Une serviette propre était incluse dans le prix. De hautes clôtures en bois séparaient, en guise de protection visuelle, l’espace réservé aux femmes de celui réservé aux hommes et aux familles. Le bain familial était également ouvert aux couples mariés sans enfants. Il n’était pas nécessaire de présenter un certificat de mariage …

En 1911, on comptait 400 000 visiteurs. Après la Première Guerre mondiale, la séparation des sexes a été supprimée, mais il restait la possibilité de se retirer dans les bains pour dames ou pour hommes. Des orchestres jouaient pour le thé de 5 heures, des danses, des défilés de mode, des cabarets, du tennis et du tennis de table ainsi que des restaurants gâtaient les baigneurs.

130 bombes aériennes ont mis fin à cet équipement pendant la deuxième guerre mondiale. Mais dès 1950, il a rouvert ses portes. Plus grand et plus beau que jamais, avec 330.000 m², une nouvelle piscine à vagues – la première de toute l’Europe – et de nombreuses aires de jeux et de sport. Seul le sable avait laissé place à des prairies, presque jusqu’à l’eau. Depuis 1981, il y a aussi un terrain naturiste officiel avec son propre restaurant…

La rénovation générale de 2004 a coûté plus de 7 millions d’euros. Aujourd’hui, c’est un centre d’activités moderne avec un parcours d’accrobranche. 31 533 visiteurs ont été recensés le 22 juin 2016.

Conseil de Time Travel : Nous vous recommandons vivement de vous baigner l’été à la plage de Gänsehäufel, en particulier sur la plage ouest, où vous pourrez nager dans l’eau naturelle du Vieux Danube et admirer le magnifique coucher de soleil sur le skyline moderne de Vienne. La piscine est ouverte jusqu’à 20h en été.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Plus de contributions

Wien mit kindern
Vienne avec des enfants

Vienne avec des enfants

Que pouvez-vous visiter à Vienne avec des enfants ? Quels sont les points du programme qui conviennent le mieux ? Quels musées proposent leurs propres

lire la suite "

Information on data protection
We use technologies such as cookies, LocalStorage, etc. to customize your browsing experience, to personalize content and ads, to provide social media features, and to analyze traffic to our website. We also share information about how our site is used with our social media, advertising and analytics partners. Our partners may combine this information with other data that you have provided to them or that you have collected as part of using the Services (incl. US providers). You can find more information about the use of your data in our data protection declaration.

data protection
This website uses cookies so that we can offer you the best possible user experience. You can find more information about the use of your data in our data protection declaration.

Strictly Necessary Cookies
Strictly Necessary Cookie should be enabled at all times so that we can save your preferences for cookie settings.

Marketing & Statistics
This website uses Google Analytics to collect anonymous information such as the number of visitors to the site and the most popular pages. Leave this cookie enabled helps us to improve our website.

Google Tag Manager
This is a tag management system. Using the Google Tag Manager, tags can be integrated centrally via a user interface. Tags are small pieces of code that represent activitiescan track. Script codes from other tools are integrated via the Google Tag Manager. The Tag Manager makes it possible to control when a specific tag is triggered.