Franz Schubert – le jeune génie « méconnu » de la musique

Franz Schubert – das junge „verkannte“ Musikgenie

Où est né Franz Schubert et quel âge a-t-il atteint ? De quoi est-il décédé ? Qu’est-ce qu’il y avait avec ses lunettes ? Comment a-t-il vécu et qu’a-t-il laissé à la postérité ? À côté de qui voulait-il absolument être enterré ?

Le 31 janvier 1797 , Franz Peter Schubert a vu le jour au 54 de la Nußdorfer Straße (à Himmelpfortgrund). Sa maison natale peut encore être visitée aujourd’hui, tout comme sa maison de décès dans la Kettenbrückengasse, dans le 4e arrondissement. Les deux sont gérés par le Wien-Museum.

Son père était maître d’école et lui a appris à jouer du violon dès l’âge tendre de cinq ans . Il a suivi des cours d’orgue à l’église paroissiale de Lichtenthal . Lorsqu’il a 15 ans, sa mère est décédée et son père s’est remarié. Schubert avait donc au total environ 18 frères et sœurs/demi-frères et demi-frères.

En raison de sa belle voix, il entra chez les Sängerknaben. Il y suivit également les cours d’Antonio Salieri et rencontra des amis de longue date tels que Joseph von Spaun, Albert Stadler et Anton Holzapfel. Il s’est vite avéré qu’il était doué pour la composition .

Pour faire plaisir à son père, il a commencé à travailler chez lui comme aide-éducateur, mais il s’est vite rendu compte que ce n’était pas sa voie. Il préférait composer par exemple la « Gretchen am Spinnrad », la

« Heideröslein » ou le « Erlkönig ».

Son père était peu empathique et les amis de Schubert sont devenus sa famille. Il a quitté la maison très tôt et a toujours vécu en colocation. Il ne pouvait pas bien rester seul. Il entretenait une amitié étroite avec Franz von Schober en particulier. Il se crée un monde de rêve avec sa musique.

Son cercle d’amis s’élargit de plus en plus, par exemple aux frères Kupelwieser ou à Moritz von Schwind. La famille musicale Sonnleithner organisait des rencontres musicales en son honneur , qui culminèrent à partir de 1821 avec les Schubertiades , encore connues aujourd’hui.

Schubert avait tendance à boire de l’alcool, à avoir du corps , ce qui avait des répercussions négatives sur sa santé. Il souffrait d ‘une maladie vénérienne, la redoutable syphillis , et se trouvait en 1823 en traitement à l’AKH pour des ulcères.

En 1824 , il réussit le fameux cycle de lieder « Die schöne Müllerin » (La belle meunière). Une particularité de Schubert était ses lunettes, qu’il ne quittait soi-disant même pas la nuit pour dormir, car il voulait toujours les avoir à portée de main pour composer.

Franz Schubert est décédé le 19 novembre 1829 dans la maison de son frère Ferdinand dans la Kettenbrückengasse. La maison de décès peut encore être visitée aujourd’hui. Il souffrait de syphillis, mais la cause de sa mort est probablement le typhus .

Franz Schubert n’a vécu que 31 ans et durant cette courte période, il a été très productif. Il a laissé plus de 600 chansons, de la musique chorale, des ouvertures et des symphonies. Il disait lui-même de lui-même « qu’il n’était venu au monde que pour composer et rien d’autre ».

 

Comparé à Beethoven, Haydn et Mozart , Schubert est souvent considéré comme un génie méconnu. Il n’a pas obtenu l’effet escompté avec ses symphonies et ses opéras, car il ne recherchait pas le public. Convaincu par ses amis, il donna un concert en 1827 qui eut beaucoup de succès. Son chef-d’œuvre était les 600 chansons dans lesquelles il transformait la poésie en musique.

Il était un grand admirateur de Beethoven et voulait absolument être enterré à ses côtés. Tous deux ont d’abord été enterrés au cimetière de Währing , puis ont reçu une tombe d’honneur côte à côte au cimetière central de Vienne.

Dans le parc municipal , vous trouverez un monument à Schubert. Dans l’opéra national, Moritz von Schwind a créé une lunette de Schubert. Le Schubert-Ring dans le premier arrondissement, la Schubertgasse dans le 9e arrondissement ainsi que la Franz-Schubertgasse dans le 14e arrondissement ont été nommés en son honneur.

Time Travel Tipp : Visitez la maison natale de Franz Schubert au 54 de la Nußdorfer Straße ou sa maison de décès au 6 de la Kettenbrückengasse pour avoir un meilleur aperçu de sa vie. Le premier dimanche de chaque mois, l’entrée est gratuite !

Pour en savoir plus : Maison natale de Schubert : WIEN MUSEUM

 

 

 

Partager cet article

Plus de contributions

Pest in wien
La peste à Vienne

La peste à Vienne

A l’origine, le terme « peste » désignait toute maladie ayant un caractère épidémique et mortel. C’est pourquoi il est très difficile, dans les premières années, de

lire la suite "
Der liebe augustin
Le cher Augustin

Le cher Augustin

Le « cher Augustin » (Marx Augustin, ou Markus Augustin) aurait effectivement existé (1643-1685 ou 1702) à Vienne. Grâce à son humour indestructible, le joueur de cornemuse

lire la suite "

Information on data protection
We use technologies such as cookies, LocalStorage, etc. to customize your browsing experience, to personalize content and ads, to provide social media features, and to analyze traffic to our website. We also share information about how our site is used with our social media, advertising and analytics partners. Our partners may combine this information with other data that you have provided to them or that you have collected as part of using the Services (incl. US providers). You can find more information about the use of your data in our data protection declaration.

data protection
This website uses cookies so that we can offer you the best possible user experience. You can find more information about the use of your data in our data protection declaration.

Strictly Necessary Cookies
Strictly Necessary Cookie should be enabled at all times so that we can save your preferences for cookie settings.

Marketing & Statistics
This website uses Google Analytics to collect anonymous information such as the number of visitors to the site and the most popular pages. Leave this cookie enabled helps us to improve our website.

Google Tag Manager
This is a tag management system. Using the Google Tag Manager, tags can be integrated centrally via a user interface. Tags are small pieces of code that represent activitiescan track. Script codes from other tools are integrated via the Google Tag Manager. The Tag Manager makes it possible to control when a specific tag is triggered.